Des garages et loueurs solidaires 

PRÉSENTATION DU TERRITOIRE

Il existe en France métropolitaine et ultra-marine de nombreuses zones peu ou pas desservies par les transports en commun, mais surtout des emplois qui sont incompatibles avec l’utilisation de ceux-ci. Souvent, ce sont justement les emplois les plus précaires : horaires décalés, travail sur des zones agricoles ou industrielles, travail posté, service à la personne… dont l’exercice suppose de disposer d’un véhicule personnel.

PROBLÉMATIQUE IDENTIFIÉE

DÉMARCHE INITIÉE

ACTEURS MOBILISÉS

Le Réseau APREVA a 21 adhérents garages/loueurs solidaires dans 16 départements de France métropolitaine et outre-mer.

 

DÉMARCHE INITIALISÉE

Association née en 2016 de l’initiative de trois structures d’aide à la mobilité, le Réseau APREVA, accompagne la création et le développement des garages et loueurs sociaux et solidaires. Il s’agit de structures qui mettent en place des actions telles que la location, la réparation, la vente de véhicule ou encore le transport social au profit des personnes en difficulté ayant besoin d’un moyen de locomotion pour leurs trajets domicile-travail ou leur vie quotidienne.

Solution imaginée

La mission principale des garages/loueurs solidaires est de permettre à des personnes en situation de précarité d’accéder au monde de l’emploi en apportant une solution à leurs problèmes de déplacement : location, vente, réparation de véhicules deux ou quatre roues.

Des partenariats sont mis en place avec des collectivités, des entreprises et grands groupes comme ENEDIS pour reprendre leurs véhicules usagés et leur permettre une deuxième vie en les remettant en état puis en location au profit de personnes en difficulté de mobilité, orientée par des prescripteurs sociaux (Pôle Emploi, missions locales, CCAS …)

Les garages et loueurs solidaires sont souvent conventionnés « structure d’insertion » et accueillent dans leurs équipes des personnes éloignées de l’emploi qui suivent un parcours en se formant aux métiers de l’automobile : réparation, nettoyage, gestion de la flotte locative, préparation…

Des solutions complémentaires peuvent être déployées selon la typologie du territoire : par exemple, des camions ateliers aménagés qui se déplacent en milieu rural ou en milieu urbain pour lutter contre la mécanique de rue, ou bien le déplacement à la demande en milieu rural pour les personnes ne pouvant conduire.

Le Réseau APREVA accompagne les porteurs de projets (collectivités ou associations) dès l’amont et jusqu’à l’évaluation de l’impact social de l’action, en passant par sa mise en place concrète :

  • Etude d’opportunité, de faisabilité, enquête de terrain
  • Proposition de scénarios juridiques, aide au montage financier et opérationnels
  • Formation des équipes salariées, gestion opérationnelle quotidienne
  • Évaluation de l’impact social des solutions mises en place grâce à un travail avec la SCOP ELLYX qui l’a aidé à concevoir des outils adaptés aux moyens et besoins des garages solidaires.
SOURCE & MODÈLE DE FINANCEMENT
Acteurs de l’insertion sociale, les garages et loueurs solidaires ne peuvent jamais s’autofinancer à 100%. Ils doivent hybrider plus ou moins leurs ressources selon leur statut et les actions développées.

Ils peuvent prétendre à des fonds européens (FSE, LEADER), étatiques (ANRU, QPV, appels à projets, ou aides aux postes dans le cas de structures conventionnées insertion), régionaux/départementaux en fonction du règlement d’intervention ou par le biais de subvention de fonctionnement spécifiques. Ces subventions peuvent aussi être perçues « pour tiers » permettant de faire baisser le reste à charge pour les bénéficiaires, comme le fond les services de l’emplois et de l’action sociale (CCAS, CAF, Pole Emploi, FASTT).

Enfin les fondations privées jouent un rôle important dans le financement de l’investissement (MACIF, PSA).

RÉSULTATS & MÉTHODE D'ÉVALUATION
Les résultats économiques sont probants : un garage/loueur solidaire est un investissement intéressant pour la collectivité car il est moins couteux. Surtout sur l’aspect social, l’étude réalisée montre une baisse des situations précaires suite à la mise en place d’une action de location ou de réparation dans un garage ou loueur solidaire
PERSPECTIVES & AMBITIONS
Les garages et loueurs veulent participer à la transition écologique et au changement des pratiques en faisant la promotion de l’intermodalité, du covoiturage et de l’autopartage.

 La clef de la réussite

S’ils reçoivent des aides, les garages et loueurs solidaires doivent respecter un équilibre budgétaire tout en menant de front leur mission en faveur de la mobilité solidaire. C’est pourquoi il est important, lors de la création d’un garage ou loueur solidaire de bien mesurer le besoin de son territoire et s’inscrire dans les politiques publiques locales.

Il faut également diversifier les formes de partenariats (convention, prestation) mais aussi les solutions mises en place : un garage solidaire « mono activité » n’est ni très performant socialement, ni solide financièrement.

S’inscrire dans un réseau associatif de garage solidaire peut être un moyen d’échanger les bonnes pratiques, les actions innovantes et se mettre en relation avec des partenaires intéressant pour le développement de son action.

Ressources & contact

Site webréseau Apreva

Contact : Albine Seris ou responsable d’un garage solidaire

Adresse : albine.seris@reseauapreva.fr