Mobiliser et piloter

Mobiliser et piloter les partenaires

Pour mener un projet de mobilité solidaire, la mobilisation est un levier indispensable : au démarrage, pour identifier et réunir les partenaires ; dans la durée, pour maintenir l’intérêt et l’implication tout au long du projet.

En tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, vous aurez à piloter l’action des partenaires :

  • Réaliser et partager le diagnostic territorial ;
  • Elaborer le projet de mobilité solidaire avec les parties prenantes ;
  • Cadrer la démarche de projet ;
  • Préciser la gouvernance, installer les instances de pilotage (comité stratégique, comité technique) et identifier les personnes référentes ;
  • Planifier les réunions sur le long terme et répartir les travaux à mener ;
  • Anticiper le besoin d’acculturation et de dialogue entre les partenaires. Tous doivent comprendre le sujet et les objectifs. Pour travailler ensemble, il faut aussi bien se connaître, des temps de dialogue sont donc à prévoir ;
  • Mobiliser dans la durée : partage régulier de l’information sur l’avancement du projet (mails communs, newsletters), facilitation des échanges (intranet, serveur spécifique, liste à jour des contacts) ;
  • Mettre en place et organiser le comité des partenaires. Cette instance obligatoire, suite à la LOM, doit réunir a minima des représentants des usagers et des habitants ainsi que des employeurs.

L’objectif : informer, concerter et communiquer sur la politique de mobilité. Mais aussi évaluer et améliorer l’offre de services. Pour plus d’infos cliquer ici.

Mobiliser habitants et usagers

La mobilité solidaire est un axe fort d’un projet de territoire, qui doit être porté en tant que tel auprès de vos publics. Dès le diagnostic, vous devez chercher à les connaître précisément : quelles sont leurs habitudes ? Leurs attentes ? Leurs freins ? Leurs idées ? Il faut aller rencontrer ceux qui les représentent, qui agissent auprès d’eux : associations, conseils de quartier, collectifs citoyens.

L’essentiel étant de réussir à dialoguer avec le maximum de profils, pour ne pas enfermer le diagnostic – ni la solution – autour d’un public unique. De nombreuses pratiques existent : faire passer des questionnaires dans différents lieux de vie (marchés, sorties d’écoles, centres socio-culturels etc.), organiser des ateliers de travail, proposer des balades pour un diagnostic « en marchant », voire mettre en place une concertation.

Il faut aussi sensibiliser et informer, via des expositions, des animations, des supports de communication. Toutes ces actions sont sources de mobilisation et doivent vivre dans la durée : du diagnostic jusqu’à l’élaboration du projet et à sa mise en œuvre. Cette co-construction renforce la compréhension, l’acceptation du projet, et donc ses chances de réussite.

Articuler les interventions de chacun : le plan d'action commun en faveur de la mobilité solidaire

La loi d’orientation des mobilités permet aux AOM régionales et locales d’agir de concert pour la mobilité solidaire. Elles peuvent organiser des services, contribuer à leur développement ou encore verser des aides individuelles. L’objectif : améliorer l’accès à la mobilité des personnes dont la mobilité est réduite à travers un plan d’action commun.

Lire

La loi LOM (article16) instaure l’obligation de mettre en place, sous le co-pilotage du Département et de la Région, un plan d’action commun en faveur de la mobilité solidaire. Ce plan vise à assurer une bonne coordination entre les acteurs de la sphère sociale, de l’emploi et de l’insertion et les autorités organisatrices de la mobilité – régionales et locales. L’ambition est d’obtenir un recensement des solutions, assurer leur cohérence et leur bonne articulation, développer de nouvelles actions, construire un accompagnement plus efficace des publics vulnérables, en particulier en matière d’accès à l’emploi, assurer une meilleure information des habitants des dispositifs. L’AOM locale joue ainsi un rôle majeur dans la définition et la mise en œuvre de solutions adaptées à son territoire.

Pour en savoir plus, consultez :

Importance et bénéfices de la mobilisation

Rencontre avec Odile Bégorre-Maire, Directrice du Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays du Lunévillois, Autorité organisatrice de la mobilité.